myself-yourself

Titre: Myself Yourself

Titre Original: マイセルフ;ユアセルフ

Studio: Doga Kobo

Genre: Comédie – Drame – Psychologique – Romance – School Life – Slice of Life

Episodes: 13

Date de diffusion: 3 Octobre 2007 – 26 Décembre 2007

synopsis

Hikada Sana est un jeune garçon âgé de 16 ans qui revient dans sa ville natale après avoir vécu 5 ans à Tokyo. Peu après son arrivée, il croise une fille au temple qui semble le connaître. Ensuite, il retrouve Aoi, sa cousine, et loge dans l’appartement de ses parents.
Le lendemain, il retrouve tous ses amis d’enfance, y compris Nanaka, qui était la fille du temple. Celle-ci se met à le gifler car il ne la reconnaît pas. En effet, Nanaka, contrairement au passé, a beaucoup changé, aussi bien physiquement que psychologiquement. De plus, certains de ses amis d’enfance cherchent à cacher des souvenirs douloureux qui ont entaché le passé.
 myself-yourself-nanaka
mon avis avion en papier 3-
 Installer une ambiance dramatique qui arrive à toucher les gens n’est pas aussi facile que l’on pense. Et créer un scénario dramatique sous du school life/fan service et comédie l’est encore plus. C’est exactement ce qu’à essayer de faire l’anime suivant: Myself Youself. Personnellement, j’aime le drame, pas pour voir des gens mourir à tout va, mais plutôt pour la psychologie qu’emmène le genre drame et les émotions que les mangas arrivent si bien à retranscrire (enfin pour la plupart). Mais Myself Yourself est une déception en tant qu’anime dramatique pour moi. Premièrement, l’histoire passe beaucoup trop de temps sur des banalités comme un gentil petit school life alors que ce n’est pas du tout ce que je recherchais. Cet aspect school life/ comédie/ fan service réduit le scénario a des clichés en tout genre et à une absence d’intrigue et donc d’intérêt pour ce qui se passe à l’écran. Quand au côté dramatique qui essaie tant bien que mal de s’installer, il y a pas mal de soucis. Les passés, les vécus, les émotions des personnages, tout ce qui fait leur profondeur sont malheureusement très vite passé malgré le fait que se soit un des point les plus important pour le genre drame. Les développements sont vite envoyé aux derniers épisodes ce qui les rendent bâclés selon moi, par le manque de temps malgré les idées intéressantes. Et même si on oublie le fait que les développements soient chronométrés, la réalisation laisse à désirer. Les plans utilisés, les scènes, les dialogues … j’ai eu du mal à être touché. Non pas que les sujets ne soient pas touchants mais rien ne m’a inspiré d’émotions dans une réalisation plus que traditionnelle, des dialogues soit banales soit trop simpliste genre « tiens pour aider le scénario je vais te dire ce qu’il m’est arriver comme ça ça ira plus vite ».
Et pour finir, la romance. Malheureusement pour moi, elle est mal traité. Le couple soit disant principal n’inspire absolument rien de romantique et d’ailleurs il n’y a pratique aucune phase de romance. Ça pourrait être qualifié comme de l’amitié parce que je n’ai pas tellement vu d’évolution au sens romantique. Donc si vous voulez un côté dramatique mieux réalisé et plus poussé, je vous conseille Shigatsu wa Kimi no Uso, nagi no asukara.

 

 

 

 

 

Myself Yourself Episodes:

01020304050607080910111213

 

 

 

 

 

 

myself-yourself-heroines

j'ai hate de lire votre opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *