Titre: Clockwork Planet

Titre Original: クロックワーク・プラネット

Studio: XEBEC

Genre: Drame – Mystère – Post-apocalyptique – Science-fiction

Episodes: 12

Date de diffusion: 6 Avril 2017 – 23 Juin 2017

Cet anime est une adaptation du Light Novel du même nom

Il y a plus de 1000 ans, sur une planète dévastée par les hommes, est apparu « Y », un génie qui rebâti entièrement le corps céleste au moyens de rouages et de mécanismes complexes. Depuis lors, elle est connue sous le nom de « Clockwork Planet » (la Planète Horloge).
Naoto Miura, 16 ans, est un adolescent passionné par les mécanismes complexes. Il préfère d’ailleurs les automates aux vivants et tente tant bien que mal de terminer son propre prototype.
Un jour, alors qu’il est tranquillement chez lui, un objet semblable à un cercueil de verre tombe du ciel directement dans son salon. A l’intérieur se trouve RyuZU, une mystérieuse automate créée par Y.
 
Rares sont les animes qui partent dès le départ avec un potentiel de surprendre et d’innover. L’univers de Clockwork Planet a une superbe idée originale tournant autour d’une planète horloge. Cette idée est à la fois originale et très libre d’intrigue, elle peut inspirer pleins d’aventures en tout genre et offrir un scénario riche en énigme, action, science fiction et même drame. Le tout est de savoir comment utiliser tout ce potentiel pour le transformer en histoire intéressante et intrigues palpitantes. Malheureusement, c’est à cette étape où l’anime s’emmêle les bobines (je suis hilarante…).
C’est extrêmement dommage que l’anime n’arrive pas à surprendre ou à innover avec un tel potentiel. Franchement, l’anime aurait très facilement pu tourné dans l’épique avec un univers comme ça mais ils n’ont pas su rendre l’histoire aussi passionnante qu’elle peut l’être. Dans Clockwork Planet, j’ai cette impression que l’on reste dans des intrigues classiques et ma foi très prévisible quand aux déroulements des événements. D’ailleurs, j’ai vraiment eu du mal à rentrer dans l’histoire et donc à suivre les personnages dans leurs actions. Je n’étais littéralement pas intéressé par ce qui se passait dans mon écran d’ordinateur. En abordant les personnages, je n’ai aucune accroche envers eux, Naoto et Ryuzu sont pas mal mais auraient pu être encore plus intéressant si l’histoire avait été tournés autrement et Marie est parfois insupportable. Un autre problème lié aux personnages et qui fait défaut à l’univers est le chara design. Il est, pour moi, beaucoup trop enfantin pour un univers pareil. C’est comme si ça ne collait pas et ça donnait encore plus de distance entre le potentiel et la réalité de l’anime. Certes, en prenant du recul, l’anime est passable mais je maintiens ma déception face à Clockwork Planet.

 

 

 

 

Cet anime est licencié par ADN

Clockwork Planet Episodes:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *