Bokura ga ita

Titre: Bokura ga Ita

Titre Original: 僕等がいた

Studio: Artland

Genre: Drame – Romance – Shôjo – Slice of Life

Episode: 26

Date de diffusion: 3 juillet – 25 décembre 2006

Cet anime est une adaptation du manga C’était nous

Volumes: 16 (terminé)

synopsis

Nanami Takahashi a 15 ans, elle entre au lycée, et veut se faire des amies, puisque qu’elle ne connait personne. Elle essaye de se mêler aux discussions des autres filles qui ne parlent que de Yano Motoharu. Il est l’engouement de toutes les filles, beau garçon, séduisant, bon élève, toujours joyeux, mais sous cette apparence, il cache un passé dont il ne veut pas se souvenir, une plaie, un traumatisme, qu’il ne veut pas montrer. Alors qu’elle le croise dans le couloir, avant même de lui demander son prénom, Nana sait déjà qui il est. Elle le déteste au premier abord, mais en tombe complètement amoureuse. Elle fait alors la connaissance de Yuri Yamamoto, qui semble très proche de Yano, bien qu’elle prétende le haïr. Quel est le lien qui unit ces deux personnes, dont le passé semble cacher un grand traumatisme ? Alors que Yano et Nana commencent à sortir ensemble, le passé ressurgit. Le meilleur ami de Yano s’en mêle, et la situation va rapidement tourner… Sans compter sur Yuri, qui y ajoute son grain de sel… Que va-t-il vraiment se passer ?

Boku ga ita 2

mon avis

Une très belle histoire d’amour entre deux lycéens. Voilà c’est fini, merci d’avoir lu et à bientôt … En réfléchissant bien, j’ai quand même quelques réflexions à dire donc je vais plutôt continuer. Bokura ga Ita est pour moi un des grands classiques Shôjos et quand je revois les épisodes, il ressort beaucoup de nostalgie en moi. Nostalgie qui se transforme à certains moments en agacement (il fallait bien que ça dérape quelque part). C’est comme quand on re-visionne certain films et que l’on trouve des fois des choses qui nous gênent alors elles passaient inaperçues avant. Pour moi, j’ai l’impression que Nanami a tendance à vouloir faire échouer leur relation sans en prendre réellement conscience, comme de l’auto-destruction. Pourquoi vouloir toujours chercher la petite bête ? Pourtant j’ai compris que cela fait partie de l’apprentissage du personnage et qu’il y a toujours un côté bénéfique (enfin faut bien chercher des fois). Malgré le sourire blanc de Yato, son coeur ne contient pas que Nanami mais quelque chose de lourd. Les 26 épisodes peuvent paraître long et répétitif mais ce n’est pas le cas pour ma part. L’histoire prend certain tournant et change le fil de la trame pour donner plus de vie à la série sans un surplus de lassitude. Après en ce qui concernent les graphismes, je n’aimes pas vraiment seulement je n’arriverai pas à dire pourquoi (trop enfantin peut être ?). Par contre c’est un Shôjo pur et dur, 100% pour fille alors je comprends les garçons (ça manque de testostérone).

Malgré mes préférences pour les Shonens ou Seinen, avec de l’action, fantastique, science fiction, je n’en reste pas moins une fille et de temps en temps un bon Shôjo avec plein d’amour dégoulinant, ça fait du bien. Très belle série, plein d’émotions, une absence d’action mais une jolie histoire d’amuuuuure !

 

 

 

 

Gomen ごめん , Bokura ga Ita est licencié, je ne peux mettre les épisodes même licenciés.

(\ (\
( -.-)
0_(« )(« )

 

 

 

 

 

 

boku ga ita

j'ai hate de lire votre opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *